12 astuces pour capter l'attention des apprenants en e-learning

Mis à jour : avr. 23

Avec le confinement forcé d’une majorité de la population active en France, on voit depuis quelques semaines se multiplier les initiatives permettant de garder contact avec ses collègues ou ses clients, sans disposer d’un espace de travail commun. Ces ajustement, indispensables à la mise en place du télétravail, permettent notamment de maintenir les réunions, mais aussi les formations via des outils en ligne. Dans ce cadre, le recours au dispositif de e-learning (soit l’apprentissage en ligne) semble de plus en plus important. Cependant, les enjeux d’une formation en ligne ne sont pas tous identiques à ceux d’une formation en présentiel.


Les recherches en psychologie fournissent des informations précieuses pour les personnes qui souhaiteraient développer une offre e-learning. Dans cet article, nous utiliserons les recherches sur la capture de l’attention pour vous permettre d’optimiser vos formations en ligne.




E-learning : l’attention mise à rude épreuve


En temps normal, les formations sont dispensées dans des salles prévues à cet effet, renvoyant à notre cerveau des signaux de gestion de l’attention (“je reste concentré sur ce que dit le formateur”), de régulation du comportement (“je reste assis sur ma chaise, j’écoute”) et de discipline (“j’éteins mon téléphone, je reste silencieux, je respecte le formateur”). Ces signaux ne sont cependant pas disponibles lorsque l’on effectue une formation en ligne. L’apprenant en ligne aura donc plus de difficultés à rester concentrés sur sa tâche que l’apprenant en présentiel.


Mais ce n’est pas tout ! La plupart des formations en ligne (d’autant plus en période de confinement) sont réalisées depuis le domicile. Or cet environnement familier présente de nombreux éléments de distraction pour l’apprenant. Accès à Internet, présence de l’entourage familial, possibilité de consulter son téléphone ou ses mails … tous ces éléments vont perturber l’apprentissage en incitant l’apprenant à détourner son attention de la formation.


Lorsque l’on conçoit une formation en ligne, l'un des principaux défis est donc de maintenir l’attention de l’apprenant sur le contenu en ligne. Pour ce faire, il possible d’inclure dans son support visuel des éléments qui permettront de capter régulièrement l’attention de vos auditeurs, afin de les rappeler vers votre contenu. L’enjeu de la construction de formations en ligne va ainsi être d’utiliser le même type d’informations que celles qui sont susceptibles de déconcentrer les apprenants, mais de les utiliser à votre avantage. En incluant ce type d’information dans votre support visuel, vous augmentez les chances de maintenir l’attention de vos apprenants sur votre contenu !


Comment capter l’attention de vos apprenants en ligne ?


Selon les théories de psychologie cognitive de l’attention (Broadbent, 1958 ; Desimone & Duncan, 1995), notre cerveau n’est pas capable de traiter de manière simultanée l’ensemble des informations présentes dans son environnement. Nous opérons donc en permanence une sélection des informations que notre cerveau va traiter. Il existe différents processus cérébraux qui vont diriger notre attention vers des éléments particuliers de l’environnement. Notamment, notre cerveau aura tendance à diriger notre attention vers des éléments qu’il juge pertinent pour notre survie ou pour la situation dans laquelle nous nous trouvons. Ainsi, si vous regardez actuellement autour de vous, votre cerveau s’attachera sur certains détails de votre environnement que vous jugez pertinents (votre téléphone, votre conjoint, un livre que vous voulez lire pour connaître la fin) et délaissera les informations moins pertinentes.


En prenant en compte ce fonctionnement cérébral, différents éléments peuvent être intégrés dans les présentations en ligne afin de rediriger l’attention de l’apprenant de manière régulière sur le contenu de la formation. 


12 astuces pratiques pour la construction de formation e-learning




1. “Humanisez” votre formation

L’être humain est un être fondamentalement social. En d’autres termes, le fait d’interagir avec nos semblables est indispensables à notre survie et à notre santé physique et psychologique. Le cerveau humain va donc avoir tendance à rechercher automatiquement la présence d’autres être humains dans son environnement. Plus précisément, le cerveau est facilement attirée par les visages humains (Palermo & Rhodes, 2007). Veillez donc à humanisez votre présentation !

  • Affichez votre visage régulièrement lors de la formation. Cela vous permettra en plus de créer une connexion avec les apprenants.

  • Préférez les images qui incluent un ou plusieurs visages aux natures mortes (ou aux personnes de dos).

  • Ponctuez votre support visuel de smileys ou de dessins reproduisant le visage humain.


2. Faites appels aux émotions des apprenants

Il existe des informations que les chercheurs qualifient de “chargées émotionnellement”. Il s’agit de toutes ces informations visuelles, auditives, olfactives, qui peuvent générer une émotion positive ou négative chez la personne qui la perçoit. Ces informations, souvent pertinentes pour le bien-être de l’être humain, capturent facilement notre attention (Carretié, 2014). Faire appel aux émotions des apprenants peut prendre différentes formes. 

  • Si la thématique de votre formation le permet, intégrez des images qui déclencheront des émotions chez les apprenants : signaux de danger, personnes en colère ou agressive, bébés, animaux mignons ou dangereux,  ...

  • Utiliser la narration : créez un personnage fictif qui rencontre les mêmes problèmes que vos apprenants et racontez son histoire, les émotions qui le traversent 

  • Faites appels aux souvenirs de vos apprenants en leur demandant de se remémorer des situations qui les ont marqués par le passé.


3. Mettez vos présentations en mouvement

Cela peut sembler cocasse, mais notre attention est facilement attirée vers ce qui bouge (Smith & Abrams, 2018). Eh oui, autrefois, un élément en mouvement dans notre environnement proche pouvait révéler la présence d’un prédateur ou d’une proie. Notre cerveau a donc appris à repérer tout mouvement dans notre environnement visuel, et à y accorder de l’attention. N’hésitez donc pas à utiliser les différente fonctionnalités de votre logiciel de présentation pour captiver votre auditoire !

  • Créez des animations dans votre diapositives (attention toutefois à éviter la surcharge, tout est dans le dosage)

  • Utilisez dans votre présentation des médias animés, tels que la vidéo ou le GIF

  • Si vous êtes filmé durant la présentation, n’hésitez pas à illustrer votre propos au moyen de votre gestuelle ou de vos expressions faciales (montrez avec votre main le graphique que vous présentez, feintez la colère ou la joie...)



4. Enfin, soyez inattendus !

Notre cerveau fait attention à ce qui est improbable dans une situation donnée (Schreij et al., 2010). Ce qui est contraire à la routine ou l'inattendu dans une situation peut en effet représenter un danger potentiel ou une opportunité intéressante. Dans le cadre de la formation en ligne, cela peut également représenter un moyen pour capter l’attention de votre auditoire. N’hésitez donc pas au maximum à interpeller les apprenants !

  • Variez les médias : alternez textes, vidéos, images … tout en veillant à ne pas suivre de schéma pré-établi

  • Interpellez régulièrement les apprenants, en posant des questions ou en leur demandant de compléter un sondage en ligne par exemple

  • Utilisez des images drôles ou inhabituelles…bref ne soyez pas monotones !


En utilisant ces différents conseils, vos formations en ligne devraient vous permettre de capter l’attention de vos apprenants de manière régulière, afin d’éviter de trop fortes distractions. Attention toutefois à ne pas en abuser : trop d’informations qui capturent l’attention pourraient détourner votre auditoire de l’objectif de votre formation. Les apprenants pourraient également s’y habituer, ce qui anéantirait tous vos efforts. Enfin, gardez en tête que ces conseils permettent de capter l’attention de votre auditoire de manière instantanée, mais pas forcément de la maintenir sur le long terme. Mais ça … c’est pour un autre article :)

Si ce type d'articles vous intéresse, n'oubliez pas de vous inscrire à notre newsletter : www.pseeko.com/newsletter

Vous retrouverez tous les 15 jours dans votre boîte mail

Les derniers articles de blog

✅ Des ressources pertinentes et accessibles (articles, vidéos, podcasts …) pour approfondir les thématiques du blog

✅ Nos actualités

✅ Un conseil pour appliquer les méthodes scientifiques à votre pratique professionnelle



Références :


Broadbent, D. E. (1958). Perception and communication. London:

Pergamon Press.


Carretié, L. (2014). Exogenous (automatic) attention to emotional

stimuli: A review. Cognitive, Affective and Behavioral Neuroscience, 14(4), 1228–1258.


Desimone, R., & Duncan, J. (1995). Neural mechanisms of selective

visual attention. Annual Review of Neuroscience, 18(1), 193–222.


Palermo, R., & Rhodes, G. (2007). Are you always on my mind? A

review of how face perception and attention interact. Neuropsychologia, 45(1), 75–92.


Schreij, D., Theeuwes, J., & Olivers, C. N. L. (2010). Abrupt onsets capture attention independent of top-down control settings II : Additivity is no evidence for filtering. Attention, Perception, & Psychophysics, 72(3), 672–682.


Smith, K. C., & Abrams, R. A. (2018). Motion onset really does capture attention. Attention, Perception, and Psychophysics, 80(7), 1775–1784.


© 2020 Nolwenn Anier & Quentin Victeur. Tous droits réservés.