Professionnels RH, recruteurs : vous êtes-vous déjà fait « ghoster » ?

Pour celles et ceux qui ne connaissent pas, « Se faire ghoster » signifie tout simplement que notre interlocuteur coupera tous contacts soudainement, sans nous en avertir ni nous en expliquer les raisons. Il fera alors figure d’interlocuteur fantôme (d'où l'utilisation du terme "ghost", la traduction de fantôme en anglais).


Ce terme, initialement utilisé dans le champ des relations personnelles (relations amoureuses, amicales ou familiales) s’applique désormais au champ professionnel, et plus particulièrement aux processus de recrutement. Voyons ensemble plus en détail ses conséquences lors du processus d'acquisition de talents.



Le ghosting. Oui mais de qui ?


Le ghosting durant le process de recrutement, il y en a pour tout le monde. Il y a tout d’abord des entreprises qui ghostent les candidats, ce qui ne semble pas être une nouveauté. En effet, qui, dans un processus de recrutement, n’est jamais resté sans réponse de l’entreprise en recherche ? Pourtant, à l’heure où les candidats semblent accorder de plus en plus d’importance à la culture d’entreprise ou à son e-reputation (accessible facilement via des sites comme Glassdoor ou Choosemycompagny par exemple), adopter ce type de process ne vient que desservir l’entreprise. Cela aura notamment pour conséquence de donner une mauvaise image de sa marque employeur. Une étude Job Teaser menée en 2019 a d’ailleurs montré que ⅔ des candidats apprécient moins une entreprise après y avoir postulé (et parlent de cette mauvaise expérience à leur entourage).


Cependant, les entreprises n’ont plus aujourd’hui le monopole du ghosting. Les candidats s’y mettent également. Qu’en est-il du phénomène candidats ghosteurs / entreprises ghostées ?


Le ghosting candidat. Pourquoi et comment ?


Phénomène ayant émergé ces dernières années, il semble toutefois en réelle expansion et constitue un frein au recrutement dans les secteurs où le marché du travail est le plus tendu.


Une étude menée par Indeed nous en donne les principaux éléments.


Le ghosting revêt plusieurs temporalités. Certains ne se présentent pas à l’entretien d’embauche, tandis que d’autres ignorent les mails et appels reçus après celui-ci. Par ailleurs, dans certains cas, même si la proposition est acceptée par le candidat, l'entreprise n'est pas nécessairement à l'abri de se faire ghoster. Par exemple, certains candidats disparaissent avant de concrétiser la collaboration par la signature de documents, ou dans les cas les plus extrêmes, ne se présentent simplement pas le premier jour de travail.


Mais pourquoi donc ghoster quand il suffit de refuser la collaboration ?


Plusieurs raisons amènent les candidats à ghoster les entreprises. Souvent, un candidat va stopper tout échange avec l’entreprise en recherche si, lors du processus, il considère que le poste proposé et les missions associées ne lui conviennent pas. Il arrive aussi que le candidat reçoive tout simplement, une offre jugée plus intéressante. Un salaire ou des avantages jugés comme ne répondant pas aux attentes du candidat pourront également susciter une réaction de ghosting.


Cependant, les qualités de l’emploi proposé ne sont pas les seules raisons qui incitent le candidat au ghosting. La gestion du process de recrutement est également souvent évoquée. Par exemple, certains candidats soulèvent un problème de communication avec le recruteur, qui lui-même ne répond pas aux mails ou semble peu réactif. D’autres ne savent tout bonnement pas comment l’annoncer et préfèrent donc couper tout contact avec l’entreprise. Enfin, la majorité des candidats se dit mal à l’aise de devoir refuser une proposition d’emploi ou se retirer du process.


Un phénomène coûteux pour l’entreprise


Au-delà de la frustration qu’il peut engendrer chez les recruteurs, le ghosting par les candidats a également une conséquence majeure à prendre en considération par l’entreprise : son coût. D’ailleurs, plus le candidat va tarder à ghoster l’entreprise, plus le coût sera important pour celle-ci.


En effet, assimilé à une erreur de recrutement, le ghosting implique de recommencer ce processus au début, de la publication de l’annonce aux entretiens d’embauches, en passant bien sûr par la phase de sélection. Qui plus est, lorsque le ghosting du candidat intervient tardivement dans le process, il implique parfois de devoir annuler des formations prévues pour le futur collaborateur, ou encore sa participation à certains projets à venir. Cela représente donc clairement un surcoût pour l’entreprise en termes de temps et de moyens.


Quelques tips pour prévenir le ghosting


Pour ne pas susciter de frustrations chez vos recruteurs, ne pas mettre votre entreprise dans l’embarras et engendrer de surcoûts, voici quelques conseils à adopter, basés sur les facteurs aujourd’hui pris en comptes par les candidats engagés dans un processus de recrutement :

  • Soyez transparent avec les candidats : énoncez clairement le déroulé du processus et tenez-vous-y ! Un retard dans l’avancée du recrutement ? Décrochez votre téléphone et avertissez-en les candidats. Vous obtiendrez ainsi leur confiance et limiterez les mauvaises expériences candidats.

  • Soyez réactifs autant que possible ! En recrutement, chaque jour qui passe constitue un risque potentiel pour que le talent que vous aviez repéré le soit également par une autre entreprise. Et vous le savez, si le candidat reçoit une autre offre et que votre processus avance à petits pas, alors vos chances de collaboration sont plus que réduites.

  • Remettez-vous en question. Votre processus de recrutement s’achève. Pourquoi ne pas en profiter pour échanger avec les candidats, recueillir leurs avis et leurs ressentis concernant les différentes étapes ? N’oubliez pas que ce sont eux les plus à même de faire progresser l’expérience candidat.

  • Soignez votre marque employeur : ne ghostez pas les candidats 😉

En résumé, gardez en tête que vos concurrents ne sont jamais très loin et que les candidats choisissent l’entreprise avec laquelle ils veulent collaborer alors, n’attendez plus, soignez vos recrutements !


Source

LEWIS, L. (2019). The Ghosting Guide: An Inside Look at Why Job Seekers Disappear. https://www.indeed.com/lead/ghosting-guide

55 vues0 commentaire