• Pseeko

Vous reprendrez bien un peu de gratitude ?

C’est l’heure du bilan !


À l’heure où 2020 se termine, beaucoup d’entre nous font le bilan de cette année si particulière, qui nous a à la fois bousculé dans nos habitudes, rendu confiants dans nos possibilités d’adaptation et rappelé l’importance du collectif pour notre bien-être.

C’est un peu le bilan que nous tirons également de cette année chez PSEEKO. Une première année d’exercice en tant qu’indépendants qui sort du cadre de toutes nos projections, mais qui dépasse largement nos attentes par la richesse des rencontres et la qualité des échanges que nous avons eu la chance de partager.



Régulièrement au fil de nos articles, nous avons mis en avant la gratitude comme une source puissante de bien-être individuel, mais aussi comme le ciment d’un lien social fragilisé par ces mois d’éloignement. Généralement définie comme “une émotion positive interpersonnelle, éprouvée dans les situations où l’individu se perçoit comme étant bénéficiaire d’un bienfait intentionnellement procuré par autrui”, la gratitude joue en effet un rôle dans la santé globale des individus, mais aussi des collectifs. Elle permet la régulation des émotions négatives, améliore le sentiment de maîtrise de son environnement et l’épanouissement personnel. Enfin, elle est liée positivement à la satisfaction par rapport à la vie : relations, travail, santé et satisfaction générale.


En ce mois de décembre, nous avons choisi de vous transmettre toute la gratitude que nous ressentons lorsque nous repassons le film de l’année 2020, avec bien évidemment un mot central : MERCI !


Merci aux personnes qui nous ont fait confiance tout au long de l’année, dans la réalisation de leurs projets de recherche et développement, dans la rédaction de leurs contenus de vulgarisation scientifique, dans la conception et l’animation de leurs formations. Cette année a été pour nous exceptionnellement riche en apprentissage, en découvertes et en développement aussi bien professionnel que personnel. La diversité et la qualité des projets sur lesquels nous avons eu la chance de travailler y est pour beaucoup. Merci aux personnes qui ont renouvelé cette confiance à plusieurs reprises et ce, malgré une conjoncture économique difficile et un contexte hautement incertain.


Merci à toutes les personnes avec qui nous avons eu la chance d’échanger, que ce soit une fois dans l’année ou une fois par semaine. Il est généralement reconnu que la qualité des relations de travail est l’un des principaux facteurs de QVT, mais aussi que l’activité indépendante peut générer un certain sentiment de solitude. Nous avons eu la chance d’être entourés de personnes à la fois sympathiques et brillantes, qui nous ont fait grandir autant qu’elles nous ont soutenu.


Merci à toutes les personnes qui se sont abonnés à notre newsletter, qui ont suivi de plus près nos débuts, nos tâtonnements, qui nous ont aidés à évoluer grâce à leurs retours toujours pertinents. Merci également à toutes les personnes qui ont partagé, liké, commenté nos posts et nos articles et qui nous ont aidé à améliorer nos contenus tout au long de l’année.


Merci à toutes les personnes qui s’intéressent de près ou de loin aux liens qui existent entre la recherche et les enjeux opérationnels et stratégiques des entreprises, dans le cadre de l’amélioration de la santé au travail.Ces échanges nous confortent jour après jour dans l’idée que la recherche en sciences sociales a aujourd’hui sa place dans les entreprises.


Merci bien sûr aux personnes qui nous ont soutenus de manière totalement désintéressée et qui nous ont permis de mieux comprendre les enjeux du statut d’indépendant, mais aussi les méthodes de communication qui nous étaient totalement inconnues (et restent encore aujourd’hui plutôt nébuleux, il faut bien l’avouer).


Merci bien évidemment aux personnes qui ont manifesté leurs désaccords avec nos propos ou notre posture, car elles nous ont également permis de gagner en confiance et de nous remettre en question.


Vous l’aurez compris, cette fin d’année est pour nous synonyme de gratitude. Une gratitude que nous avions envie de partager, car finalement, cette année n’aurait pas eu la même saveur si elle-même n’avait pas pu l’être.


Et bien sûr, parce qu’on ne se refait pas, je ne peux que vous conseiller si le sujet de la gratitude vous intéresse d’aller consulter l’article de Rébecca Shankland et Christophe André paru cette année sur le sujet, GRATITUDE ET BIEN-ÊTRE SOCIAL : MÉCANISMES EXPLICATIFS DES EFFETS DE LA GRATITUDE SUR LE BIEN-ÊTRE INDIVIDUEL ET COLLECTIF.


Nous vous souhaitons une excellente fin d’années, de très belles fêtes et nous vous donnons rendez-vous en Janvier pour de nouveaux contenus, toujours scientifiquement fondés ;)


D’ici là portez vous bien et surtout, prenez soin de vous !


Nolwenn & Quentin

© 2020 Nolwenn Anier & Quentin Victeur. Tous droits réservés.